En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Réduction fiscale
Les petits reporters de l'histoire
Des écoliers enquêtent sur un poilu catalan.
Réduction fiscale
Les petits reporters de l'histoire
Des écoliers enquêtent sur un poilu catalan.

 

Agés de 9 à 12 ans, nous sommes 45 élèves en classe de CM1-CM2, habitants du quartier du Moyen-Vernet à Perpignan .

Nous étudions à l'école Victor-Hugo qui est située au coeur de la Cité Diaz, "en réseau d'éducation prioritaire renforcée" appelé aussi REP+. 

Nous sommes heureux et fiers car, cette année, nos deux classes vont mener un grand projet dont beaucoup de monde va parler : il  s'appelle "Les petits reporters de l'histoire".

Grâce à notre maîtresse, Mme Bonmarchand qui a retrouvé un authentique carnet de soldat de la Première Guerre mondiale, nous allons mener une véritable enquête pour retracer le parcours et raconter l'histoire de notre soldat inconnu. On sait juste qu'il s'appelle Marcel Raynal, qu'il est catalan et qu'il est parti, en 1914, vers le Nord, pour faire la guerre.

Dans son carnet, notre poilu tient un journal. Il raconte ses déplacements. Il écrit ce qu'il vit et donne ses impressions sur le front, dans le froid, sous le bruit des bombes et dans les tranchées. Mais comme il a arrêté d'écrire en juin 1915, on ne sait pas ce qu'il est devenu. Est-ce qu'il est mort dans la bataille ? 

 On mène notre enquête ! 

Le carnet de Marcel Raynal

 A partir de ce carnet, nous allons travailler sur la Première Guerre mondiale en histoire, en géographie, en littérature ou en poésie... 

Nous allons participer à plusieurs concours sur le centenaire de cette guerre. 

Nous allons surtout réaliser un grand carnet d'enquête avec nos productions écrites, nos dessins, nos photos et tout le fruit des recherches que nous allons retrouver sur Marcel Raynal. Notre objectif final est de retrouver des descendants de Marcel Raynal, pour leur donner le carnet.

Avec l'aide de notre maître, M. Morandi, nous écrivons des articles qu'on publie, sous la forme d'un feuilleton, dans  "L'Indépendant", le journal d'ici !

https://www.lindependant.fr/2018/11/10/centenaire-14-18-le-mystere-du-soldat-raynal-reste-entier-mais-les-eleves-de-lecole-victor-hugo-vont-enqueter,4831004.p

 

Grâce à notre projet, nous allons aussi  faire plein de sorties : 

  • Nous avons déjà visité le monument aux morts Gustave-Violet de Perpignan, plusieurs expositions sur le thème de la guerre 1914-18 pour réfléchir au devoir de mémoire. 
  • Nous avons aussi particié à la cérémonie commémorative du 11-Novembre à Perpignan et rencontré des anciens combattants.

la plaque

au mémorial

mémorial 2

 

A la caserne Gallieni

le poilu

le casque

Mais notre plus grosse envie, c'est de pouvoir partir cinq jours pour visiter les sites et les musées de la Grande Guerre à Verdun ! Là-bas, il paraît qu'on verra tout, qu'on pourra porter des uniformes de soldats, voir des fusils, des obus et même marcher dans des tranchées... sur les pas de Marcel Raynal.

Nos enseignants ont programmé notre voyage scolaire la dernière semaine du mois de février. Ils nous ont expliqué qu'on visiterait trois à quatre sites historiques ou mémoriels par jour, pendant trois jours, qu'il devrait faire froid dans la Meuse au mois de février, et qu'on serait fatigués le soir au centre d'hébergement de La Mazurie, où l'on va dormir et manger...  Mais nous avons hâte d'y être ! 

Nous sommes pressés et ravis par l'idée de faire ce long voyage, et, pour la première fois, d'être avec les copains et les copines, loin de la maison ! 

Nous avons déjà beaucoup travaillé sur le projet, toute l'école est mobilisée. ! Nous avons même créé un logo.

De nombreux partenaires, institutionnels ou associatifs, ont été sollicités et ils ont même déjà accepté de nous aider. Mais avec un long trajet en autocar pour relier Perpignan à Verdun, un hébergement adapté aux scolaires dans la Meuse et les nombreuses visites de sites et de musées au programme, ce voyage coûte cher : près de 400 euros par élève ! 

Grâce à des subventions de la mairie mais aussi d'associations d'anciens combattants, nous avons déjà réussi à réunir une bonne partie du budget total.

Nos parents s'investissent aussi, en vendant des crêpes et des gâteaux, mais nous avons aussi besoin de vous pour concrétiser ce projet ! 

Il nous manque 1000 euros et nous avons besoin de vous.  

Dans tous les cas, faire un tel voyage serait une grande première pour l'école de la Cité Diaz et nous souhaitons vivre cette aventure qui s'annonce riche en découvertes et en émotion  ! 

 

En pleine discussion !

Les 20 derniers soutiens

Isabelle Roussel.
Isabelle Roussel.

403 €

Dorothee Boudebza montagne .
Dorothee Boudebza montagne .

10 €

anonymous
Anonyme

Isabelle Roussel.
Isabelle Roussel.

60 €

anonymous
Anonyme

Florian Olive.
Florian Olive.

40 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Lisa Pelous.
Lisa Pelous.

10 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Perpignan
Christophe Morandi.
Ecole élémentaire Victor Hugo
Perpignan

On compte sur vous !

Cette somme nous permettra de boucler notre budget pour partir à Verdun.